OPEN DES ARTISTES DE MONACO 2015

ŒUVRE N°103

n103

N°103 - "Les Paradis Perdus"


Peinture à l'huile et acrylique sur bois
Dimensions : 60 x 50 cm


Peindre pour moi, c’est une méditation accompagnée d’une intention de créer selon un thème (s’il y a lieu).
Des images viennent et je laisse ma main être guidée, sans résistance... C’est une fois l’œuvre terminée, que je peux alors examiner de plus près ses détails et l’analyser... J’aime laisser foisonner l’interprétation de chacun face à l’œuvre, mais voici un petit aperçu de la mienne sur "les Paradis Perdus".
Ma première vision fut celle du Jardin d’Eden, empli d’une nature abondante, luxurieuse, fertile et riche dans laquelle pousse des mandalas-fleurs. Ces mandalas décrivent le motif holistique de la Vie, la nature éphémère de la fleur mêlée à l’éternelle beauté et énergie divine de la géométrie spirituelle du mandala; c’est ce travail artistique et sacré que chacun accompli durant son existence.
Au centre de ce jardin divin, l’arbre de vie est là, debout et fort, porteur des fruits interdits, dont la rondeur suggère l’intégralité et l’unité, et, qui garantissent l’immortalité par l’union en permettant d’atteindre le savoir universel du tout, tel un dieu discernant le bien du mal.
L’œil-qui voit tout, l’œil de la providence, se lève dans un multivers violet, union de la force énergétique du rouge et de l’intégrité spirituelle du bleu, couleur de la plus haute vibration du spectre visible qui suggère l’introspection. L’œil supervise la scène, observant particulièrement l’ange gardien dont l’épée tranchante, symbole de purification, protège l’arbre des vices du serpent. Le serpent rusé, qui, facilement nous fait succomber aux désirs terriens, comme celui de gouter un morceau de ce qui est interdit...
Le soleil et la lune se partage l’espace, unissant les opposés. La lune rousse écliptique définie ce moment magique où tout est possible, alors que le soleil couchant ou levant invite la beauté et la gratitude, nous rappelant encore cet inévitable cycle de la vie et la mort.
Les cinq éléments représentés et les douze étoiles renforcent l’idée de l’entier, le complet, le "Un". La colombe réconforte apportant son message de paix et de visitation divine. Cette peinture dévoile la transformation vers l’intègre, l’équilibre de tout ce qui est, fut et sera, l’équilibre de toutes énergies, sachant que sans obscurité, la lumière n’est pas. Néanmoins, le champ énergétique divin nous lie tous, via le sang de la vie, tout au long de notre quête des Paradis Perdus.

1221 points

Résultat officiel définitif

Galerie d'Art L'Entrepôt Monaco
22, rue de Millo - MC 98000 Monaco
+ 377 93 50 13 14
dboeri@lentrepot-monaco.com
La Galerie L'Entrepôt Monaco est ouverte du lundi au vendredi de 15h à 19h et le samedi sur rendez-vous

retrouvez l'entrepôt Monaco sur Facebook Twitter YouTube

Inscription à la Newsletter :