N°36 - "Ô creux de mon corps"


Technique mixte : tréteau, différents bois naturels, laine feutrée, satin, cire...
Dimensions : 80 x 70 x 65 cm


Ma sculpture-installation m’est apparue en rêve : ce serait un nid dont l’ouverture prendrait la forme d’un O.

Le Ô du questionnement, du mystère...

Un nid qui abriterait des trésors, qui susciterait l’émerveillement, la surprise, le Ô !

Le nid a été déposé dans une structure berceau-nacelle réalisée à partir de différents bois récupérés, bois flottés et bois manufacturés. Cette structure se développe autour du nid.
Dans sa partie basse, elle est composée d’un X au centre, évoquant le chromosome féminin, structure relativement stable. De part et d’autre, ont été assemblés différents bois flottés façonnés par la mèr(e), comme deux jambes... une sorte de corps en construction, parfois en reconstruction. Corps fait d’accidents, de fragilité, semblant bancal, pourtant, à bien y regarder ; l’équilibre est là.
Dans sa partie haute, la structure en bois naturel se déploie et protège l’ensemble. Quelques branches hérissées, telles des bois de cerf, prêtes pour le combat en assurent la sauvegarde en l’encadrant.

Je voulais par l’utilisation de ces différents matériaux bois et par la création de ce corps hybride, parler de mon corps, de celui de tous les hommes, mélange de Nature et de Culture—Ne dit-on pas dans le langage courant : De quel bois es-tu fait ? —ainsi que de la terre Mère Gaïa.
Cette structure ainsi créée, allait pouvoir accueillir le nid. Ce dernier a été basculé et par ce geste plastique, j’ai voulu attirer l’attention sur la particularité de sa forme ovoïde, sorte de matrice divine et de son ouverture en forme de Ô.
En l’offrant au regard, inviter à aller au-delà de la forme, forme frontière entre deux mondes, l’un extérieur, dévoilé, voire impersonnel et l’autre, intérieur, plus caché, plus secret, promesse de tous les possibles.

Par l’Ô et au-delà de l’Ô, un autre monde se révèle à nous.

Lieu de l’intime où en germe, tout se crée. Certains mystères demeurent dans la pénombre et dans les plicatures de la structure de laine feutrée rouge sang, la transmutation alchimique se produit.

Au creux de la peau de satin grenat, j’ai déposé des petites formes blanches et or que j’ai façonnée et moulée aux creux de mon corps. Une façon pour moi qui n’ai pas pu enfanter, de créer d’une autre manière et de dire :
« Nous sommes notre propre nid, et Ô creux de nos corps, Ô creux de nos cœurs résident tous les possibles et tous les trésors. »

Une manière aussi de faire une Ôde à la terre Mère, bien fragilisée en ce moment mais qui au creux de son ventre produit des fruits d’or.

199 points

Résultat officiel après corrections des anomalies
comme annoncé dans les informations importantes concernant le vote


Galerie d'Art L'Entrepôt Monaco
22, rue de Millo - MC 98000 Monaco
+ 377 93 50 13 14
dboeri@lentrepot-monaco.com
La Galerie L'Entrepôt Monaco est ouverte du lundi au vendredi de 15h à 19h et le samedi sur rendez-vous

retrouvez l'entrepôt Monaco sur Facebook Twitter YouTube

Inscription à la Newsletter :